samedi 13 septembre 2014

Rythmes scolaires - Marseille : Vendredi noir des écoles, le retour

On prend les mêmes et on recommence. Alors que la Ville promettait de mettre en place un système de garderie pour ce deuxième vendredi sans activités périscolaires, les grèves conjointes des agents des écoles et des animateurs mettent à mal ses ambitions. Résultat, les parents d'élèves manifesteront à nouveau devant l'hôtel de Ville. Noir, c'est noir.

Et de deux. A la veille du premier vendredi noir des écoles marseillaises, l'adjointe à l'éducation, Danièle Casanova avait tenté de rassurer les parents au cours d'une conférence de presse programmée en catastrophe. Entre autres mesures de secours, elle promettait la mise en place de garderies pour ce deuxième vendredi sans activité périscolaire. Or, cette promesse d'un vendredi gris perle plutôt que noir risque d'être mise à mal par des mouvements de protestation des personnels municipaux.

En effet, deux grèves des principaux acteurs concernés par la garde des enfants se superposent le même jour : celle des animateurs “référents” censés jouer le rôle de directeurs de garderie les vendredis après-midi, et celle du personnel d’école, autrement dit les "tatas", inquiètes d'être considérées comme bonnes à tout faire. Seul le syndicat Force Ouvrière n’a pas appelé à la grève, contrairement aux territoriaux de  l’UNSA, du SDU13-FSU et de la CGT. Du coup, le nombre d'écoles touchées par la grève des cantines est supérieur à celui de la semaine dernière : 269 sur 444 seront en grève contre 189 vendredi dernier. 

Les tatas en grève de cantine

Dans toutes celles-là, les parents sont donc priés de venir chercher leur progéniture dès 11 h 30. Nul doute qu'une partie d'entre eux rejoindront la manifestation organisée devant l'Hôtel de ville. Plusieurs mouvements de parents d'élèves ont appelé à...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire