mardi 9 septembre 2014

[Récit] Jean-Claude Gaudin soigne sa rentrée scolaire à Marseille

La rentrée est chargée pour le maire de Marseille, qui doit gérer une réforme des rythmes scolaires mise en place dans la douleur. Mais Jean-Claude Gaudin est rompu à l’exercice. Comme chaque année, il a fait sa visite traditionnelle dans deux écoles : l’une publique, l’autre privée. Récit.

Les pères de famille remontent rapidement le Chemin du Roucas Blanc, dans ce quartier cossu du 7e arrondissement de Marseille, téléphone portable vissé à l’oreille. Ils ne remarquent ni les adolescentes qui écrasent leur cigarette sur un banc, avant de jeter leur mégot à la poubelle, ni les voitures officielles qui s’engouffrent dans l’école privée maternelle et élémentaire du Sacré Coeur. Les enfants s’assoient en silence. Des conseillers s’affairent. Des vieilles dames du quartier, elles, sont venues pour « soutenir » l’équipe municipale : « On ne dirait pas une école ici, c’est vraiment beau », jugent-elles. C’est la rentrée pour tout le monde.

Les enfants de ce chic établissement privée du 7e arrondissement de Marseille reçoivent la visite du maire de Marseille, qui a également distribué, plus tôt dans la matinée, des dictionnaires aux CM1 du groupe scolaire public Amédée Autran, où il n’a pas été reçu avec la même délicatesse. Un conseiller grince : « Les caméras ne suivent pas cette fois ? C’est trop loin et beaucoup moins amusant, ça ne crie pas… ». Quelques minutes plus tôt, Jean-Claude Gaudin a été chahuté par un parent d’élève qui l’accusait de vouloir vider les « écoles nationales » au profit du « privé ». « C’est un vrai scandale, la moitié de nos...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire