QUI SOMMES NOUS ?

Nous sommes les représentants départementaux des Gilets Jaunes dans les Bouches-du-Rhône (13).


Le Collectif des Gilets Jaunes est composé de parents, grands parents, enseignants, assistants maternels, animateurs, territoriaux et autres acteurs de l'éducation… ayant pour objectif commun l'abrogation du décret "Peillon" sur la réforme des nouveaux rythmes scolaires.
Indépendamment de toute appartenance politique, il est composé de personnes attachées au bien-être des enfants et qui ont établi un constat amer : l’incohérence d’une réforme irréfléchie et inadaptée à la vie des enfants, de leurs familles et de leurs structures de vie.

Nos Revendications
L’avenir et le bien-être des enfants dépassent tout clivage politique, c’est pourquoi les « Gilets Jaunes » sont sans étiquette et regroupent toutes les personnes qui sont contre la réforme de Mr Peillon sur les rythmes scolaires.

Les « Gilets Jaunes » revendiquent l’ABROGATION du décret Peillon qui met en place cette réforme relative aux rythmes de l’enfant et de l’école.

Non par volonté d’immobilisme, mais dans l’optique de mettre en place une réelle reconstruction de l’école enCONCERTATION.

Non disons NON à cette réforme Peillon car :
·         Les enfants sont fatigués, déboussolés
·         Les Inégalités augmentent (entre communes, enfants handicapés etc…)
·         L’Insécurité augmente
·         Elle est inefficace
·         Son Coût est prohibitif
·         Elle déstructure l’environnement de l’enfant : Contrat précaires, mélange des statuts, danger vie associative….
Il n’y a eu aucune concertation


L'historique du mouvement
Déjà en février 2013, par appréhension de cette réforme, une page Facebook avait été créée pour recenser et écouter les personnes concernées.                                                                                                         
En septembre 2013, face à l’insécurité de la réforme des rythmes scolaires, des parents de la commune de Ris Orangis (91) ont voulu aider à encadrer les enfants notamment au moment des TAP.
 De manière à être des référents pour les élèves, ils ont simplement revêtu un Gilet Jaune.
Les difficultés liées à la réforme se multiplient partout en France et on voit apparaître de plus en plus de groupes contre cette réforme sur les réseaux sociaux.
La page Facebook est devenue nationale et compte aujourd'hui 51 000 membres.
Elle a été déclinée en groupes départementaux de manière à coordonner les actions de manière locale puis nationale.                  
En février 2014 s'est créée parallèlement l’Association des Gilets Jaunes (AGJ).

Le symbole des gilets jaunes est devenu sur les pages Facebook

le signe de ralliement de toutes les personnes opposées à cette réforme.

Les actions

L'actualité récente atteste d'un renforcement de la protestation sur tous les fronts :  
13/11/2013 : 1er boycott national de l'école à l'initiative des Gilets Jaunes 
30/11/2013 : mobilisation nationale des Gilets Jaunes 
18/01/2014 : manifestation unitaire parisienne des Gilets Jaunes soutenue par les syndicats 
21/01/2014 : débat au sénat sur une proposition de loi visant à contrecarrer des aspects la réforme
7/02/2014 : 2ème boycott national de l'école à l'initiative des Gilets Jaunes 
8/02/2014 : mobilisation nationale à l'initiative des Gilets Jaunes soutenue par les syndicats et notamment à Evry   par Christian Schoettl maire de Janvry (91), premier élu s'étant opposé à la réforme. 
20/02/2014 : dépôt d'un recours au Conseil d'Etat sur les charges excessives imposées aux communes.  
Les 15 et 16 mars 2014 : manifestations unitaires nationales des gilets jaunes dans plusieurs villes (600 personnes à Marseille, 80 élus).
 Le 29 mars 2014 : Manifestation Grand Ouest réunissant 9 départements à Bordeaux.
Le 9 avril 2014 : opération colis jaunes pour souhaiter la bienvenue au nouveau ministre.





















Aucun commentaire:

Publier un commentaire