jeudi 4 septembre 2014

Rythmes à Marseille: « Le désordre organisé » (SNUipp 13)

Le SNUipp-FSU 13, qui donnera une conférence de presse de rentrée aujourd’hui, a réagi à la situation marseillaise, en particulier l’annonce de l’absence d’activités péri scolaires jusqu’en octobre-novembre, posant aux familles un problème d’organisation le vendredi après-midi.

Communiqué SNUipp 13

Le 25 août, le maire de Marseille annonçait les conditions de la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, notamment pour les activités périscolaires du vendredi après-midi en précisant que « ces activités périscolaires se déploieront à partir du mois d’octobre jusqu’à la fin du premier trimestre scolaire ». Ce qui signifie, en clair, que rien n’a été préparé pour permettre une rentrée satisfaisante.
Malgré la volonté du maire de rejeter la responsabilité de cette cacophonie organisée tantôt sur le gouvernement, tantôt sur les enseignants, les faits cachent mal l’inconséquence de l’actuelle mairie de Marseille qui concédait pourtant depuis longtemps qu’elle serait contrainte d’appliquer cette réforme. Le SNUipp-FSU, malgré son opposition aux nouveaux rythmes, avait interpelé la mairie dès février dernier afin de débattre des principes généraux de mise en œuvre et des besoins humains et matériels. Las ! Ces inquiétudes n’ont jamais été traitées sérieusement.
Il est donc difficile d’accepter que...

Suite de l'article sur Provence Education

Aucun commentaire:

Publier un commentaire