vendredi 20 juin 2014

Marseille - rythmes scolaires : parents, tatas et enseignants montent au front


L'adjointe à l'éducation a demandé la tenue d'une "cellule de crise au maire" pour réussir aussi à boucler en quelques semaines le casse-tête du périscolaire.

Game of Thrones ? Le match France-Suisse ? Vous n'y êtes pas : le suspense qui tient actuellement en haleine - et légèrement sur les nerfs, aussi - des milliers de Marseillais, c'est l'application locale de la réforme sur les rythmes scolaires.
Un feuilleton qui s'éternise et qui ménage son lot de rebondissements : ainsi, c'est hier que les conseils d'école, convoqués en urgence dans les 443 établissements du premier degré marseillais, devaient rendre leur copie sur l'organisation du périscolaire.
Rappelons que sans cacher sa préférence pour la première, la Ville a proposé deux options aux enseignants et aux familles : regrouper ces nouvelles activités, dont le contenu reste lui aussi à définir, le vendredi après-midi, ou les disperser sous forme de modules de 45 mn les lundis, mardis, jeudis et vendredis en fin de journée.

Copie rendue à midi

En urgence, les chefs d'établissement ont dû improviser ces réunions, remplir et renvoyer un formulaire à l'adjointe à l'éducation UMP Danielle Casanova, qui rendra elle-même sa copie à l'inspection académique ce midi. "On a dit oui au vendredi pour un oui aux activités lissées sur la semaine", se félicite l'élue.
"Tout se déroule dans l'urgence, se désole Séverine Gil, du mouvement Parents du 13 (1). On voit bien que...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire