vendredi 27 juin 2014

La réforme des rythmes vue du côté des employées municipales (FSU)

La rééforme des Rythmes scolaires à Marseille, le point de vue des personnels municipaux … La FSU a réalisé l’interview de Brigitte Baldizzone (responsable de restaurant à l’école Olivier Gillibert), Martine Charrier (responsable de restaurant à l’école Lodi), Suzanne Markarian (AT école Estaque Plage), Lise Gross (ATSEM Ecole Abbé de l’Epée), Anne Marie Aleman (responsable de restaurant Ecole Maternelle Copello), Angèle Cavaliéri (responsable restaurant Ecole Gillibert), toutes militantes du SDU FSU Ville de Marseille (section écoles) et déléguées du personnel .
 Comment les personnels municipaux et le SDU en particulier ont appréhendé le fait de modifier des rythmes scolaires ?

Tous les personnels ont vécu la mise en place de cette réforme avec inquiétude connaissant les pratiques de la Ville de Marseille. Dès le départ le Maire refusait de prendre en compte le sujet et disait à qui voulait l’entendre que cette réforme ne serait pas appliquée. Les rythmes de travail, nos responsabilités en face des enfants, le contenu des missions mal définies sont autant de sujets d’inquiétude.  Tout de suite la question du recrutement de nouveaux personnels a été posée, sans réponse de l’administration. Pendant deux ans la seule position municipale était de ne rien mettre en place ; maintenant nous sommes au pied du mur et nous allons faire les frais du manque de travail et d’anticipation de cette situation nouvelle.
 Pour le SDU quel est l’ampleur des embauches à réaliser ? Sous quels statuts ? Qu’en est il des personnels d’animation ?

Pour les personnels d’animation, nous demandons ...

Suite de l'article sur Provence Education.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire