jeudi 12 février 2015

Rythmes scolaires, PEDT Marseille: la mairie envisagerait une participation financière (2 euros) des parents aux activités

Hier un comité de suivi (départemental puis Marseille) de la mise en place de la réforme des rythmes a été réuni à Marseille dans les locaux de la Direction départementale. Ce bilan d’étape n’ a pas fait l’objet d’une communication institutionnelle.
En revanche, des participants (FCPE 13 et PEEP départementale) annoncent que la mairie de Marseille aurait l’intention de demander une participation financière de deux euros aux familles pour les activités TAP dans le cadre du PEDT (Projet Educatif Territorial); ce  document de concertation permet une cohérence de toutes les actions éducatives et pédagogiques, péri voire extra scolaires, en liaison entre autres avec les projets des écoles.
Il est un préalable au financement de l’Etat via le fonds de soutien et de la CAF. Une réunion de mise en place du comité de pilotage Marseille,  instance prévue par le Code de l’Education et dont les membres sont choisis par la collectivité territoriale (commune ou EPCI) est programmée ce matin avec la présence de la préfète à l’égalité des chances Mme Marie Lajus.
Le projet de PEDT de la ville sera présenté, et logiquement soumis à discussion et ce au cours de plusieurs autres réunions à venir.  Il doit être ensuite validé par l’autorité académique  et soumis sous forme  de convention (avec annexes listant  toutes les activités proposées) à la signature du préfet, de l’IA-Dasen, de la  mairie (et CAF dans certains cas).
Ne confirmant ou n’infirmant aucune des informations données par les parents d’élèves, Mme Casanova, élue de la mairie centrale en charge des écoles,  renvoie les journalistes à la conférence de presse qui se tiendra à  partir de 12h15.
Comment vont réagir  les partenaires de la communauté éducative invités à  participer à ce comité de pilotage en particulier sur ce  sujet très sensible que constituerait  la rupture du  régime de gratuité, la règle depuis septembre dernier ?  A suivre. Le Snudi-FO 13 annonce qu’il ne participera pas à ce comité de pilotage, revendiquant une certaine cohérence dans la mesure où cette organisation refuse en bloc la réforme des rythmes.

Les déclarations

Jean-Philippe Garcia (FCPE13): « Le comité de suivi  de ce matin a été l’occasion de ...

Suite de l'article sur Provence Education.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire