jeudi 19 février 2015

Marseille, rythmes scolaires: comment les animateurs de TAP vont-ils parvenir à des contrats de 20 heures ?

Un des sujets les plus polémiques de la gestion de la réforme des rythmes scolaires sur la ville de Marseille était le peu d’heures allouées par les associations prestataires aux animateurs. Ces derniers, touchant des revenus très faibles, abandonnaient le poste dès qu’ils trouvaient un job plus rémunérateur, générant un turn over important. Ces contrats de quelques heures étaient même illégaux. L’adjointe aux écoles de la mairie centrale, Mme Casanova, lors de la conférence de presse précédant la conseil municipal de lundi, racontait que la Ville avait découvert un stratagème: des opérateurs faisaient signer des papiers aux animateurs, les dédouanant de toute responsabilité dans ces contrats illégaux.  Etablir un système qui permette de ...

Suite de l'article sur Provence Education.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire