samedi 8 novembre 2014

Marseille : le périscolaire a enfin gagné un peu de terrain

La prise en charge s'améliore, mais le maillage de la ville reste très incomplet
C'est presque paisiblement que les Tap ont démarré hier à l'école de la Madrague de Montredon (8e), ce groupe scolaire idéalement placé entre mer et colline. "Mer et colline", c'est justement le nom du centre social du quartier, en charge du Temps d'activités périscolaires (Tap) ici comme dans les écoles Grotte-Rolland et Engalière.

Profondément ancrée dans son territoire, la structure a travaillé tout l'été à son projet de Tap, recruté 8 nouveaux animateurs -ils sont 16, désormais, sur le terrain, tous munis au minimum du Bafa- et intervenants. "L'idée est de proposer une riche palette d'activités aux enfants, explique Mohammed Issimaïla, le directeur de l'ALSH de Mer et Colline, une structure où il travaille depuis 20 ans. Chaque trimestre, celles-ci tourneront." Arts du cirque et crosse québécoise, découverte de la nature et arts plastiques, sports collectifs et BD, les minots sont gâtés ! Du coup, près de 150 sont déjà inscrits aux Tap, à l'école de la Madrague. "C'est trop bien, j'ai hâte", piaffait ainsi dès 13 h 15 Luca, 6 ans. "On est contents que ça commence, soufflait Remy, son papa, agent hospitalier à La Conception. J'ai dû poser des journées entières pour le récupérer le vendredi, c'était une source de stress." Maman de Charlie, 4 ans, et jeune entrepreneur, Virginie, avait vu son activité "complètement désorganisée" par la rentrée marseillaise chaotique."Alors là, oui, c'est le soulagement." Mer et Colline assurait bien un accueil depuis le 12 septembre, mais la grève de la cantine imposait aux ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire