jeudi 24 juillet 2014

Rythmes scolaires : bilan d'une première année d'expérimentation

Près d'1,3 million d'élèves ont déjà expérimenté les nouveaux rythmes scolaires lors de l'année 2013-2014 et, à la rentrée prochaine, la réforme s'étendra à l'ensemble des écoles du territoire. À quelques semaines de ce nouveau branle-bas de combat, Weka a interrogé des élus et personnels communaux, des enseignants et des parents d'élèves ayant ou non expérimenté cette réforme. Bilan de cette première année.

Un bilan globalement négatif

À la question « globalement, diriez-vous que cette première année s'est révélée plutôt négative ou plutôt positive ? », ce sont les professeurs des écoles qui se révèlent les plus mécontents : ils sont 83 % à penser que le bilan de cette année d'expérimentation n'est pas satisfaisante. La moitié des élus et des parents les rejoignent sur ce point, mais, plus troublant, les trois quarts des sondés estiment que cette réforme n'est pas bénéfique pour les enfants.
 

Activités périscolaires et inégalités

Pourtant, des activités périscolaires très diversifiées et principalement gratuites semblent avoir été proposées aux enfants, depuis le sport jusqu'à l'informatique en passant par les activités manuelles, artistiques ou encore le secourisme et les langues. Malheureusement, toutes les communes ne disposent pas des mêmes moyens pour mettre en place ce type d'activités. Ainsi, 75 % des élus jugent les aides de l'État insuffisantes et 8 personnes interrogées sur 10 estiment que cette réforme creuse les inégalités entre les territoires, et donc entre les écoles.
 

Des difficultés d'organisation

Des difficultés en termes d'organisation ont également été remontées : les communes ne disposent pas toujours des lieux ou moyens de transport appropriés à l'organisation de ces temps d'activités périscolaires, les parents doivent ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire