mercredi 25 mars 2015

Marseille, rythmes scolaires, consultation: des conseils d’école noyautés?

Il est dans la nature humaine d’accuser les autres de tous les maux, en particulier de ceux que l’on est soi-même capable d’infliger.  Alors que les résultats ne sont pas encore connus, la consultation sur Marseille donne lieu à un début de polémique autour de la thèse quasi pathologique ou politiquement utile du complot: selon ces annonces, certains conseils d’école seraient « noyautés » par la municipalité.
C’est déjà insulter le système électoral, et les électeurs,  il n’est pas étonnant dès lors que, à une autre échelle, dans des élections civiques le taux d’abstention soit aussi important, symptôme, entre autres raisons,  d’un dégoût de toutes les pratiques politicardes.
Rappelons que le  rejet de « la proposition d’amélioration  » (qui semble se dessiner selon le SNUipp13) serait considéré comme un échec par la municipalité, selon les dires de Mme Casanova, élue de la mairie centrale. Et dans ce contexte, cela signifierait que les élus ne sont même pas fichus de bien faire leur job de noyauteur.
Rappelons que cette tentation d’accuser les autres  est généralisée selon le contexte: JC Gaudin, après avoir justifié sa décision de TAP le vendredi par  le vote des conseils d’école en juin 2014, a accusé récemment les enseignants à deux reprises publiquement lors des conseils municipaux les enseignants d’avoir influencé les parents en cette occasion. Certains  syndicats émettent des doutes sur la nature et la fiabilité de cette « consultation ».
Il n’est donc pas inutile de rappeler les textes officiels quant à  la composition des conseils d’école pour...

Suite de l'article sur Provence Education.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire