jeudi 2 juillet 2015

Rythmes scolaires les nap à l'heure du bilan à la Ciotat

La Ville poursuivra l'année prochaine le même modèle.

Nous avons mis le paquet... Mais à quel prix? Je parle ici de capital humain, et non financier", lâche Mireille Benedetti, élue à l'Éducation. L'année scolaire vient de s'achever. L'occasion de faire un point sur cette première année de mise en application de la réforme des rythmes scolaires. "Cette réforme est arrivée de manière assez violente, rappelons qu'elle n'est pas passée par les députés". Et l'élue d'enchérir : "Cela n'a pas été évident, mais nous avons fini l'année sous de bons auspices. Si bien que nous poursuivons l'an prochain sur le même modèle. Mais avouons-le, cela a été le parcours du combattant".

La Ville bénéficie déjà d'un Projet éducatif de territoire, un outil confié aux collectivités et dédié à la mise en synergie des temps éducatifs dans l'intérêt de l'enfant, qui vise à organiser la collaboration des différents partenaires sur l'ensemble des temps de vie de l'élève. "Je ne sais pas comment ont fait les villes qui n'en avaient pas", confie Mireille Benedetti. Parce qu'à La Ciotat, le PEDT a été un facilitateur. "Pour nous, c'est un prolongement".
Point d'étape
Le point d'étape organisé hier était lui aussi nécessaire. Il a notamment permis de préciser que près de "65 % des enfants ont profité des NAP". Une bonne moyenne. Ce premier bilan effectué par les services municipaux est le condensé des "nombreuses rencontres organisées avec les différents partenaires associatifs ou les services municipaux associés. Il y a notamment eu des conseils d'école exceptionnels pour en parler". Trois réunions par pôle ont été organisées avec les familles. "C'est une photographie très aboutie à un instant T. Cela a déjà bougé". Un état des lieux validé "par tous nos partenaires financiers". Et l'élue d'insister : "Nous sommes une des rares villes à être structurée. Si bien que l'Inspection académique nous autorise la poursuite de ce que nous avons fait, sur un an. Nous resterons dans l'esprit de la loi, et les activités resteront gratuites. C'est important de le préciser. Le made in La Ciotat a été une bonne solution".

Rien de nouveau donc, à la rentrée. Et c'est finalement pas plus mal. Car,"des différentes ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire